DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Destinations-nautisme

En croisière au détroit du Northumberland

En croisière au détroit du Northumberland

Par Steve Abbey

 

Généralement délimité par une ligne entre Point Escuminac, N.-B. et Cape North, Î-P.-É. à l’ouest, et d’Inverness, en N.-É. à East Point, Î-P.-É., le détroit du Northumberland est d’une longueur d’environ 175 milles nautiques et englobe toutes les Maritimes. (Carte SHC no 4023)

Le nautisme de plaisance sur le détroit vous offre températures tempérées, absence presque absolue de brouillard, brises de l’ouest/du sud-ouest douces à modérées, couchers de soleil frappants, et l’eau salée la plus chaude au Canada – pour une excellente expérience de natation. Le fond, presque partout, est composé de boue ou de sable bien tassé; un excellent fond pour jeter l’ancre. Les instructions de nautisme du golfe du Saint-Laurent (partie sud-ouest, ATL 108E) sont une bonne source d’information au sujet des courants, marées et approches des ports. Il y a peu de dangers, et ceux qui y sont sont bien marqués. Les vagues courtes viennent à se former après 24 heures (ou plus) de vents constants, mais la hauteur des vagues du détroit est normalement inférieure à un mètre, et les passages sont généralement faciles. Comme le détroit est relativement peu profond, les marées sont très prononcées dans les secteurs plus étroits. Une échelle de plus de deux mètres y est normale. Les courants sont plus forts sur la côte de l’Île-du-Prince-Édouard, et atteignent quatre mètres par endroit, ce qui est bien agréable si vous vous trouvez au bon endroit et au bon moment !

En ce qui a trait à la température, mai et juin sont assez frais pour la voile depuis les deux dernières années, alors que juillet, août et septembre offrent la meilleure température pour le nautisme au détroit. Les deux dernières semaines de juillet et la première semaine d’août sont les plus achalandées : vous verrez de nombreuses embarcations en route vers les lacs Bras d’Or de l’île du Cap Breton. Les ouragans sont rares, car les eaux relativement froides de l’Atlantique isolent toute la région. Par contre, les tempêtes post-tropicales surviennent de temps à autre. L’eau chaude du détroit ne semble pas contribuer à l’intensification de ces tempêtes. Il existe bon nombre d’excellentes marinas et d’excellents ports pour les plaisanciers qui cherchent un havre temporaire. Ils ont chacun leurs points forts et leurs points faibles, en fonction de la direction du vent.

La plupart des marinas sont ouvertes pour la saison, normalement du début mai à octobre. Les ports et marinas sont présents en abondance et normalement à une journée de distance, ce qui vous procure une expérience de croisière détendue. La plupart des marinas surveillent les stations VHF 16 ou 68 pour les communications. La surveillance double sur 16 et 68 est recommandée pour le nautisme sur le détroit.

Les ports de pêche sont également abondants le long du détroit. Les gens sont amicaux et accueillants pour les plaisanciers, et vous y trouverez de bonnes sources d’information et d’excellentes attractions.

Un bon observateur tombe à pic pendant la saison estivale du homard : les bouées de casier à homard sont partout et peuvent facilement entraver les hélices. Pendant la saison du homard, les pêcheurs sont ravis de vendre leurs prises (normalement de 5 $ à 6 $ la livre selon le prix courant) aux bateaux de croisière. La plupart des plaisanciers n’hésitent pas à payer un peu plus aux bons pêcheurs qui font tout le dur travail. Et puis, il serait difficile de trouver des fruits de mer plus frais que ceux-ci ! Si vous ne savez pas faire cuire le homard ou si vous ne voulez simplement pas le faire à bord, les festivals du homard à Shediac, au N.-B. et à Pictou, en N.-É., au début juillet, sont très courus. Nous vous recommandons de faire des réservations à la marina longtemps à l’avance.

Les mouillages serrés sont partout, mais nous vous recommandons de tenir compte des vents et des courants avant de vous arrêter pour la nuit. En ayant un bateau d’accompagnement, vous améliorerez vos possibilités de camper à terre après avoir jeté l’ancre. www.activecaptain.com est une excellente ressource gratuite pour les plaisanciers de croisière, avec des évaluations de la part de marins qui donnent leur avis impartial et qui y sont « bel et bien allés ».

Dans la région, les festivals et événements sont nombreux. Mentionnons le Festival of Lights de Charlottetown avec les feux d’artifice de la fête du Canada au port de Charlottetown le 1er juillet, en plus d’une série de concerts au bord de l’eau. Les réservations pour les marinas sont incontournables, car de nombreux croiseurs et bateaux de course se rendent à ces événements. Ceux qui ont des goûts variés aiment assister à diverses courses, tout au long de l’été, présentées par la Northumberland Strait Yachting Association. Charlottetown Race Week se déroule au milieu juillet, avec trois jours de compétition.

Les deux sources d’inquiétude potentielle des capitaines parcourant le détroit sont le pont de la Confédération (le plus long pont au monde traversant une voie d’eau couverte de glace) reliant Cap Jourimain, N.-B., à Borden-Carleton, Î-P.-É. La longueur du pont est bien indiquée et les hauts vaisseaux peuvent utiliser la traverse de navigation située près du centre de la structure. L’autre source de préoccupation serait les traversiers du Northumberland qui vont de Wood Islands, Î-P.-É. à Caribou en N.-É. Les capitaines de traversiers sont très courtois et donnent amplement d’espace aux plaisanciers, à moins que le tirant exige autrement, en approchant le port d’un côté ou de l’autre. S’ils éprouvent tout doute au sujet de vos intentions, ils communiquent avec vous sur la station VHF 16.

 

Steve, Patti et Grace, le chat du bord, ont accumulé plus de 18 000 milles sur le détroit du Northumberland depuis 1999 à bord de l’Ever After, un Aloha 27, dont le point d’appartenance est le Barrachois Harbour Yacht Club près de Tatamagouche en Nouvelle-Écosse.