Tweet Share

Non, non...
après vous.

Naviguer : se lancer sur les flots

Dans cette section, nous vous parlons des rudiments de la navigation.

De la mise à l’eau à la mise à quai – et tout ce qui se passe entre les deux – nous vous réservons quelques trucs et quelques conseils pour faire de votre voyage nautique une expérience sûre, imbue de courtoisie, et des plus agréables. Vous trouverez dans ce chapitre des conseils amicaux, des vidéos intéressantes et encore plus de plaisir nautique.

Dans ce chapitre :

  • Conduire un bateau (savoir-faire, droit de passage, étiquette)
  • Mise à quai/rampes (localisateur et étiquette)
  • Liens pour la recherche de cours de nautisme

Conduire un bateau

savoir-faire, droit de passage, étiquette) :

« Hé ! Je suis à la barre ! »

Chaque bateau doit avoir son capitaine, et chaque capitaine doit avoir son bateau. Les deux sont responsables de se diriger dans la bonne direction. Comme il y a plusieurs millions de bateaux immatriculés au Canada, il est logique de penser qu’il existe une multitude de capitaines qui sont convaincus qu’ils ont le droit de passage.

En général, la communauté des plaisanciers est un groupe bien amical, composé de gens qui veulent se détendre et s’amuser. Bien que leurs bateaux soient de différentes tailles et de différentes puissances, qu’ils naviguent pour le sport ou le plaisir, la plupart des capitaines savent que la meilleure façon d’agir en vue de la sécurité nautique est d’agir avec du « gros bon sens ».

Vous souvenez-vous de vos cours de conduite? C’est la même chose : vous devez prendre le temps d’apprendre les rudiments de la sécurité et les « règles de la route » maritimes. Avant de partir, vérifiez votre équipement et vos articles de sécurité. Sur l’eau, allez à une vitesse sûre, observez les affiches, gardez l’oeil sur les autres, évitez l’alcool et, surtout, respectez les autres – les 5 999 999 autres !

Mise à quai/rampes

(Localisateur et étiquette) :

« Jamais votre camion ne sera si près d’un bateau. »

Lentement et doucement...

Nous savons à quel point il est excitant de faire glisser votre nouvelle acquisition le long de la rampe, dans l’eau, et ça y est. Nous savons aussi à quel point il est agréable de se glisser jusqu’au quai, de sauter sur la rampe, ou de se ranger en douceur dans la cale en lançant les cordages à la fin d’une belle journée. Par contre, nous avons tous vécu les conséquences désagréables d’une mise à l’eau ou d’une mise à quai trop rude ou trop rapide.

Lentement et doucement.

Entrer dans l’eau et sortir de l’eau ne devrait jamais exiger de grands gestes des bras ou des estimations au pif. C’est plutôt question de se familiariser avec l’équipement, d’avoir confiance en soi, de communiquer clairement avec son équipage et de pratiquer, pratiquer et encore pratiquer.

Et puis laissez-nous vous confier un secret : presque tout le monde peut conduire un bateau, mais ce n’est pas tout le monde qui peut mettre un bateau à l’eau et amarrer comme un pro lors du premier essai. Prenez le temps d’apprendre à bien le faire et vous impressionnerez (encore plus) vos amis, votre famille et vos compères à la marina avec vos aptitudes de plaisancier.

Liens pour la recherche
de cours de nautisme :

« Surfez le WWW et évitez
finalement les SOS. »

Pratiquez la sécurité avant même de commencer à vous lancer sur l’eau. Suivez une formation en sécurité nautique. Ces cours sont conçus pour vous aider à vous protéger, à protéger vos passagers et à protéger les autres qui partagent les cours d’eau avec vous.

Même les pros les plus expérimentés sont avantagés par un cours de recyclage (sans compter que la Carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP) est maintenant obligatoire partout au Canada).

Votre CCEP, c’est comme votre permis de conduire : une fois que vous vous la procurez, elle est à vous pour la vie. Renseignez-vous avant d’embarquer.

Soyez responsables.
Soyez sains et saufs.
Et en même temps, amusez-vous.