Tweet Share

Désolé : la « Licorne », c’est du déjà vu.

Baptiser votre bateau.

Le type de bateau que vous achetez, c’est important, bien sûr.

Mais pour tout dire, l’une des décisions les plus difficiles (mais les plus amusantes) est celle qui vous attend : baptiser votre bateau. « Mers et mondes »? « Slalom »? « La belle-mer? » « Cale-embours »? Les possibilités sont infinies, mais voici quelques conseils et suggestions pour enflammer votre imagination. Nous savons que certains d’entre vous auront choisi le nom du bateau avant même de l’acheter. Consultez tout de même nos conseils pour ne rien regretter plus tard...

Dans ce chapitre :

  • Des conseils pour choisir le nom parfait

Un nom dont vous serez fiers

Les gens baptisent leurs bateaux depuis l’invention du tout premier bateau. Nous sommes prêts à gager que ce tout premier bateau avait un nom avant même que le mot « bateau » ait été inventé (les livres d’histoire ne reviennent pas si loin en arrière, mais nous sommes convaincus que le premier bateau s’appelait probablement « bûche »). Nous sommes également prêts à vous gager que la plupart des presque-propriétaires d’un bateau connaissent le nom de leur embarcation avant même d’avoir choisi le type de bateau qui leur convient.

Baptiser un bateau, c’est une tâche
super importante pour les proprios, vous savez !

Nous ne pouvons pas vous dire comment nommer votre petit bijou, mais nous devons vous mentionner que la plupart des bateaux portent un nom féminin. (Après tout, qui voudrait passer l’après-midi à bord de « Mon oncle André »?) On entend souvent dire que changer le nom d’un bateau porte malheur. Hé bien non. Les gens changent le nom des bateaux à tout bout de champ. N’oubliez pas, toutefois, que la cérémonie du « baptême » est essentielle ! Et si vous vous procurez une embarcation affublée du nom de « Foufounes aquatiques », ne craignez pas d’opter pour autre chose…

Les noms de bateaux évoquent souvent l’eau et la détente… « Brise des mers », par exemple. Ceux qui ont eu de la chance choisissent souvent un nom qui rend hommage à la façon dont ils ont pu financer leur croiseur de rêve : « Les 7 chanceux », par exemple. D’autres noms, comme « La Centrale des partys », évoquent ouvertement (et sans gêne du tout) l’utilisation anticipée du bateau.

Mais une chose demeure certaine : les pêcheurs à l’achigan tout autant que les capitaines de croisière adorent baptiser leur bateau. Il y a tant d’aqua-oliques… Comment vous démarquerez-vous?

Qu’attendez-vous?

Prêts à plonger? Si vous n’avez pas encore enfilé votre maillot de bain et si vous n’êtes pas en ce moment à sauter les vagues à bord de votre bateau, n’attendez plus : cliquez ici pour qu’un détaillant certifié, dans votre région, communique avec vous, ou parcourez notre liste de fabricants certifiés. Mes amis, le nautisme vous appelle.