DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Où vivent les poissons?

Pour attraper le poisson, le pêcheur doit savoir où le trouver. Le poisson se trouve presque partout, dans l’eau, où il y a suffisamment de nourriture, d’oxygène et de couvert où se dissimuler. Près de chez vous, se trouve sûrement un plan d’eau où vivent des poissons. Mais pour en attraper un, vous devez d’abord découvrir où il se cache.

Tous les types de poissons ne vivent pas dans les mêmes types d’eau. Le poisson peut tolérer différentes conditions environnementales, par exemple :

  • De différentes quantités de sel
  • De différentes quantités d’oxygène
  • Différents types et quantités de nourriture
  • Différentes températures d’eau
  • Différents secteurs où se cacher (couvert et fond)
  • Différentes aires de reproduction

Salinité (quantité de sel)

L’un des principaux facteurs qui différencient un type de poisson d’un autre est le sel. Certains poissons ne peuvent pas vivre dans un environnement salin, et d’autres ont absolument besoin de sel pour survivre. Toutefois, certaines espèces de poissons peuvent vivre autant en eau salée qu’en eau douce !

Eau douce

L’eau douce contient bien moins de sel que l’océan. La plupart des étangs, des réservoirs et des rivières au Canada sont des cours d’eau douce. Les poissons couramment trouvés dans l’eau douce sont la carpe commune, la marigane, l’achigan, la perche, le maskinongé, le grand brochet, la truite et le doré jaune.

Eau salée

De nombreuses espèces de poissons vivent dans l’eau salée des océans. Ce sont les reins du poisson qui lui permettent de bien équilibrer la teneur en sel dans son corps. Les poissons d’eau salée les plus courants sont la morue charbonnière, la morue franche, la limande à queue jaune, le bar d’Amérique (aussi en eau douce), la truite mouchetée, le tarpon, le thon, le flétan, le sébaste, la perche blanche, la morue-lingue et le vivaneau à queue jaune.

Eaux saumâtres

Un estuaire est l’endroit où les ruisseaux et rivières d’eau douce se mélangent à l’eau salée de l’océan. La quantité de sel (la « salinité ») change chaque jour au gré des marées, de la pluie ou des sécheresses. Cette eau est appelée « eau saumâtre ». Le changement de la salinité détermine les types de poisson pouvant y vivre.

Certains poissons vivent en eau salée, mais nagent contre le courant dans l’eau douce pour aller pondre. Ces poissons sont appelés « anadromes ». Ils incluent le saumon et quelques types de truite.

Oxygène

Sans un bon approvisionnement en oxygène dans l’eau, le poisson ne peut pas survivre. Certains poissons, comme la carpe, peuvent vivre avec moins d’oxygène que d’autres, comme la truite. Qu’est-ce qui affecte la quantité d’oxygène dans l’eau? Les plantes vivaces dans un lac ou un ruisseau infusent de l’oxygène dans l’eau grâce à la photosynthèse – le processus selon lequel la lumière du soleil est utilisée pour produire de la nourriture. L’oxygène provenant de l’air environnant peut aussi pénétrer dans l’eau. Dans un ruisseau, l’eau qui s’écoule en traversant des rochers assimile de l’oxygène qui vient de l’air.

Les plantes en décomposition utilisent l’oxygène dans l’eau pour se décomposer. La pollution, en de nombreuses formes, réduit la quantité d’oxygène dans l’eau. Les produits chimiques déversés dans l’eau piègent l’oxygène et le retirent du système naturel. La pollution thermique – le réchauffement de l’eau par les industries – réduit la quantité d’oxygène que l’eau peut contenir.

La température de l’eau affecte la quantité d’oxygène que l’eau peut retenir. L’eau plus froide contient davantage de molécules d’oxygène que l’eau plus chaude. Les niveaux d’oxygène varient d’un endroit à l’autre dans le même cours d’eau.

Nourriture

La quantité et le type de nourriture à la disposition des poissons jouent un rôle important en ce qui a trait à sa présence dans un plan d’eau particulier. Le niveau de concurrence avec les autres poissons joue aussi un rôle.

Chaque type de poisson a sa propre échelle de température où il peut survivre. Certains poissons vivent dans une vaste échelle de température alors que d’autres ont besoin d’eau plus froide. Bien que les poissons n’arrivent pas toujours à trouver la température exacte qu’ils désirent, ils se trouvent souvent dans de l‘eau dont la température s’en rapproche.

L’eau dans laquelle vit le poisson doit contenir suffisamment d’oxygène. Une eau de bonne qualité accueille plus d’espèces de poissons et de plus vastes populations de poisson que l’eau polluée. L’eau stagnante, polluée ou manquant d’oxygène n’accueille qu’un nombre limité de poissons.

Qualité de l’eau

La qualité de l’eau affecte différentes espèces de différentes façons. Certains poissons peuvent vivre dans une eau de qualité plus pauvre que d’autres. Par exemple, la carpe peut vivre dans des eaux que la truite ne pourrait pas tolérer.

Couvert

Le couvert, comme les plantes aquatiques, les roches, les souches, etc. est essentiel pour de nombreux types de poissons. Le poisson choisit un type particulier de couvert pour deux principales raisons. Tout d’abord, il peut s’y dissimuler de ses ennemis. Ensuite, le couvert le met en très bonne position pour attraper un repas qui passe ou nage sans méfiance.

Gracieuseté de la Future Fisherman’s Foundation, www.Futurefisherman.org(en anglais seulement)