DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Propulseurs électriques

Un propulseur électrique est un petit moteur alimenté à l’électricité, situé sur l’étrave ou la poupe du bateau (ou parfois les deux), qui sert à propulser un bateau de pêche dans l’eau silencieusement pour ne pas effrayer le poisson.

Régime

Les propulseurs électriques sont vendus en configurations de 12 volts, de 12/24 volts, de 24 volts et de 36 volts. Un plus grand régime en volts signifie qu’il s’agit d’un plus gros moteur, ce qui se traduit en une plus grande puissance utilisable à l’hélice.

Au contraire de celle des moteurs hors-bord, la puissance des propulseurs électriques est mesurée en livres de poussée plutôt qu’en chevaux-vapeur. Plus vous avez de livres de poussée, plus puissant est votre propulseur.

Ainsi, un propulseur à 36 volts à puissance de 100 livres de poussée est beaucoup plus fort qu’un propulseur de 12 volts à 40 livres de poussée.

Puissance :plus vous en avez, mieux c’est

En choisissant un propulseur électrique, optez pour celui qui vous offre la plus grande puissance. Il est toujours mieux d’avoir un surplus de puissance dont vous n’avez pas à vous servir que d’en manquer lorsque vous en avez besoin.

Généralement, chaque tranche de 400 livres du poids du bateau exige environ 5 livres de poussée pour que le propulseur puisse faire bouger l’embarcation.

Batteries

Le propulseur est alimenté à l’électricité. L’électricité vient des batteries à bord. En plus d’avoir une batterie pour faire démarrer le moteur du bateau, prévoyez d’acheter au moins une autre batterie à décharge poussée de plus pour alimenter le propulseur.

N’utilisez pas la même batterie pour faire démarrer le moteur et pour faire fonctionner le propulseur. Pourquoi? Parce qu’après une longue journée de pêche, le propulseur aura consommé la majeure partie de la puissance de la batterie. Au moment du retour à la maison, vous tournerez la clé de contact et réaliserez que le moteur ne démarre pas parce que la batterie est à plat.

Si vous avez un propulseur à haut régime en volts, ou si vous comptez l’utiliser pendant des heures et des heures, pensez vraiment à vous procurer plusieurs batteries à décharge poussée pour rassasier l’appétit de votre propulseur – il est très vorace.

Longueur de l’arbre

C’est la distance entre l’étrave/le tableau arrière de votre bateau qui dicte la longueur de l’arbre de votre propulseur :

Direction

Vous pouvez diriger un moteur de traîne manuellement avec une chevrette, avec une pédale ou avec une télécommande. Le choix peut varier en fonction de votre bateau et de votre préférence personnelle.

  • Les propulseurs à chevrette sont les plus faciles à installer — et à enlever — car ils se serrent sur le bateau à l’aide d’une ou deux vis de serrage. Vous pouvez aussi les installer sur l’étrave ou la poupe, ou les deux, si vous le voulez.
  • Les propulseurs à commande à pied exigent l’installation d’un support repliable sur l’étrave. La plupart des contrôles au pied emploient des câbles mécaniques pour déplacer le propulseur — appuyez du bout du pied pour faire tourner le moteur (et le bateau) dans un sens, appuyez du talon pour faire se déplacer le moteur et le bateau dans l’autre sens. Vous pouvez maintenant contrôler les plus récents moteurs de traîne à l’aide d’une petite télécommande dont la taille varie de celle d’un ouvre-porte de garage à celle d’un porte-clés de verrouillage et déverrouillage de voiture.

Si vous préférez vous concentrer sur la pêche plutôt que de guider le bateau, procurez-vous un propulseur qui dirige le bateau de lui-même, sans votre aide. Cette configuration d’autopilotage est parfaite pour les pêcheurs acharnés. Ces dispositifs coûtent cher, bien sûr, mais en valent vraiment le coût.