DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Les coûts à prévoir pour un propriétaire d’un bateau d’occasion

Les coûts associés à la possession d’un bateau d’occasion sont semblables aux coûts de possession d’un bateau neuf, avec une exception à noter. Le prix d’achat d’un bateau d’occasion est souvent bien inférieur, car, comme une voiture, la valeur du bateau déprécie avec chaque année qui passe. La dévaluation est normalement la plus élevée après la première année d’utilisation. Un bateau de 6 m peut perdre autant que 20 % de sa valeur. Les années qui suivent réduisent encore davantage la valeur, ce qui signifie que vous pouvez épargner beaucoup en achetant un bateau vieux de plusieurs années.

Le piège? Les bateaux d’occasion sont rarement assortis d’une garantie. Les détaillants peuvent offrir des protections minimales, mais les bateaux achetés au privé n’ont aucune garantie. Un bateau d’occasion devrait être inspecté soigneusement avant l’achat pour veiller à ce que le moteur, la coque et le reste de l’équipement sont en bonne condition de marche, sans mauvaises surprises dissimulées. Un mécanicien maritime qualifié est un bon choix pour inspecter les plus petits bateaux. À 75 $ à 125 $ l’heure, une heure de son temps vous sera précieuse. Pour une inspection plus approfondie, considérez de faire appel à un expert maritime. Attendez-vous à des frais d’environ 20 $ par pied de bateau. Vous trouverez un expert à la National Association of Marine Surveyors (namsglobal.org). Ne pensez pas que les problèmes sont toujours évidents, comme un moteur qui fonctionne mal ou une coque fendue. Plus de 10 % des dommages causés à un bateau le sont à cause d’un entretien inadéquat, et causent des problèmes sous-jacents qu’un œil non averti ne pourrait pas déceler.

Enregistrement — Le bateau doit être enregistré avant l’usage au Canada si vous avez une hypothèque maritime. Les frais d’enregistrement d’une hypothèque maritime sont de 150,00 $.

Assurance — L’assurance est comparable à celle d’autres formes de récréation motorisée. Le coût varie selon les protections. Procurez-vous une protection contre les dommages physiques (vol, collision, orages, etc.) ainsi qu’une assurance responsabilité. Pour profiter d’un taux d’assurance réduit, considérez de suivre un cours de sûreté nautique.

Options d’entreposage — Il ne coûte rien du tout de conserver votre bateau à votre propre quai, ou de le ranger dans votre garage ou entrée. Si ces options ne sont pas réalisables pour vous, vous pouvez vous installer à une marina locale. Les coûts varient selon la taille du bateau, l’endroit, et même la saison. Les installations d’entreposage à sec ou les établissements d’entreposage locaux sont aussi des choix possibles. Entreposage pendant l’hiver? Ajoutez à votre budget le prix de la préparation pour l’hiver (à faire en automne), mais ne vous inquiétez pas trop. La préparation pour l’hiver est relativement modique, et garantit à peu de frais que votre bateau sera prêt à se lancer sur les flots au printemps.

Carburant — Encore une fois, une dépense évidente, mais un peu de planification peut en réduire grandement le coût. Si possible, achetez le carburant loin de l’eau. La majorité des bateaux vendus au Canada sont de 8 m ou moins, et sont remorqués jusqu’à l’eau. Les consommateurs découvrent souvent que le prix du carburant à leur station-service locale est presque toujours beaucoup plus bas qu’à la marina. Aussi, les nouveaux propriétaires sont souvent surpris de constater la quantité minimale de carburant qu’ils utilisent réellement. Une grande partie du temps est passée à basse vitesse, ou le moteur éteint en pêchant ou en s’arrêtant avec des amis après avoir jeté l’ancre ou accosté sur un banc de sable.

Entretien — De simples tâches d’entretien réduiront grandement vos frais d’entretien. Rincez le moteur après l’utilisation en eau salée, couvrez le bateau lorsque vous ne l’utilisez pas, et conformez-vous aux recommandations du fabricant pour l’entretien routinier comme les vidanges d’huile. Les bricoleurs pourraient même pouvoir faire les vidanges d’huile eux-mêmes. Ceux qui préfèrent que l’équipe du service d’un détaillant se charge des tâches d’entretien routinier peuvent s’attendre à dépenser entre 100 $ et 300 $ pour ces services annuels.

Si vous considérez un bateau neuf, venez voir notre liste des coûts auxquels vous attendre.