DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Une acrobatie en planche nautique : « Kicker Perspective »

 

Virevolter sur un « kicker » derrière un bateau ou rattaché à un câble, c’est facile si vous prenez votre temps et si vous attendez d’être arrivés au sommet. Au contraire du sillage d’un bateau, le « kicker » a une rampe beaucoup plus longue. Le sens d’anticipation bien naturel que vous ressentez avant de faire votre saut vous fera souvent virevolter un peu trop tôt. Soyez patients et attendez le sommet, comme vous le feriez pour un sillage, et vous maximiserez ainsi la levée et le contrôle.

Jimmy LaRiche est reconnu pour ses énormes 7 et 9 sur le « kicker » de Ski Rixen à Deerfield Beach, en Floride. Vous le voyez ici en plein « toeside frontside 540 » à l’Orlando Watersports Complex. Vous pouvez voir, en observant la position de son corps et de la poignée, qu’il a une maîtrise absolue. Voici quelques idées qui passent par la tête de Jimmy, qu’il soit en plein 180 ou en plein 900. – Kyle Schmidt, entraîneur en chef, The Wakeboard Camp

Bien à plat

« Je tente de garder la planche bien plate sur la rampe. Ceci m’aide à vraiment pousser, une fois arrivé au sommet. »

Virages serrés

« Pendant toute la figure, je garde mes coudes tout contre moi et la poignée au niveau des hanches. J’ai remarqué que si je ressors les coudes, j’ai beaucoup plus de difficulté à réaliser le “pop” que je désire et à pivoter plus rapidement. »

Position de la poignée

« Lorsque je pivote, la poignée joue un rôle important. J’utilise mes épaules et mes hanches pour pivoter dans une certaine mesure, mais c’est surtout la poignée qui m’est utile. En filant sur le “kicker”, je prends l’avance sur ma rotation avec la poignée. Je tente aussi de la tirer vers ma hanche avant et cela me fait entreprendre le pivotement. Aussi, j’obtiens une ligne moins serrée. »

Le « pop » au sommet

« La clé, c’est d’attendre l’arrivée au sommet. Lorsque je sens que j’y suis, je me donne une petite poussée avec les genoux. Cela me donne tout le “pop” voulu. »

Gardez l’axe

« Je pense davantage à mon axe lorsque je suis sur un “kicker”. Je tente de préserver mon axe – pour ce faire, je garde mes épaules bien égales et je me pousse vers la droite juste au moment d’amorcer le “kicker”. Si je vois que je perds mon axe, je pousse la poignée vers le bas, à la fin du “kicker”, et j’implique mes épaules un peu plus dans la rotation. »

Gardez l’œil sur l’eau

« Alors que je me donne la dernière poussée hors de la rampe, j’observe l’eau. Après la dernière passe, je regarde vers le bas pour voir si je suis toujours au-dessus de ma planche ou si je m’apprête à planter. Normalement, l’atterrissage est facile à voir et à faire en douceur. »

avec Jimmy LaRiche

Contenu fourni par www.wakeboarding.com .