DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Quand pêcher?

Quand pêcher?

Les pêcheurs chevronnés vous diront qu’il existe bel et bien de MEILLEURS moments pour pêcher. En ce qui a trait à la pêche en eau salée, ces meilleurs moments peuvent être liés à l’ensoleillement, aux tendances de réchauffement, à la profondeur où se trouvent les poissons, aux tempêtes et aux régimes climatiques, au vent et aux marées. Ainsi, le MOMENT où vous pêchez peut aussi changer et être changé par l’ENDROIT où vous pêchez. Un surcroît de chaudes journées d’été peut porter un impact négatif sur la pêche dans les lacs peu profonds, dans les étangs et dans les rivières, car la température élevée de l’eau peut réduire la quantité d’oxygène dans l’eau et causer que les poissons « s’engourdissent ».

RÉGIMES CLIMATIQUES VARIABLES

Vent

Le vent joue un rôle important. Le vent pousse les appâts loin de la rive, et le poisson-gibier suit les appâts. Si vous pêchez sur la rive lors d’un jour venteux, pêchez dans un endroit où vous pourrez lancer dans le sens du vent. Si vous pêchez à bord d’un bateau, lancez avec le vent, dans une rive abritée.

Fronts

Les tempêtes et les régimes climatiques changeants affectent aussi la pêche, car les poissons sont très sensibles aux changements barométriques. Plusieurs espèces de poisson s’alimentent plus que d’habitude au cours des heures précédant immédiatement un front froid, mais moins que d’habitude pendant ou après le passage d’un orage ou d’un front froid. La pêche après le passage d’un front froid donne de piètres résultats et continue de le faire pour un jour ou deux de plus.

Les fronts chauds font hausser la température de l’eau de surface. Ces fronts font souvent que les poissons passent en mode d’alimentation. Ceci est particulièrement le cas en hiver, lorsqu’une tendance au réchauffement peut causer que les poissons autrement engourdis commencent à s’activer pour s’alimenter. Cette activité d’alimentation se déroule normalement à la surface de l’eau ou près de celle-ci.

Nébulosité

Les jours nuageux sont parfaits pour la pêche, car les nuages préviennent la pénétration de la lumière. Les ciels couverts incitent les poissons à se déplacer davantage pour se nourrir. Lors des jours ensoleillés, ils préfèrent se cacher à proximité de structures. Lors d’une journée nuageuse, les poissons sont moins passibles de se trouver près des structures et plus passibles de se répartir partout dans la voie navigable.

Pluie

Un bon moment pour la pêche? Par pluie légère, surtout pendant un printemps chaud ou l’été. La pluie aide à vous dissimuler des yeux des poissons, car elle nuit à la vue qu’ont les poissons de la surface de l’eau. Ceci est le cas pour la pêche à la rive, en cuissardes ou en bateau. La pluie pousse les insectes et appâts dans l’eau. Cette nourriture additionnelle provoque chez les poissons une frénésie alimentaire. Une pluie chaude réchauffe rapidement les eaux et provoque ainsi des périodes d’alimentation.

Une pluie battante n’est pas favorable pour la pêche, car elle rend l’eau boueuse, ce qui empêche les poissons de bien voir les appâts. Elle peut aussi causer un fort courant vaseux qui peut obstruer leurs branchies. Le volume d’eau accru causé par les pluies, dans les rivières, rend le courant plus fort, ce qui fait qu’il est plus difficile pour les poissons de rester en position stable dans l’eau. Les niveaux d’eau élevés peuvent aussi créer des rapides, des vagues et des conditions de pêche moins sûres. S’il y a des éclairs ou une possibilité d’éclairs, vous devez quitter l’eau, dans votre bateau. Si vous êtes en cuissardes ou que vous pêchez à partir de la rive, quittez l’eau immédiatement. Dans toute situation, la sécurité compte plus que tout.

EAU SALÉE ET MARÉES

Marées en eau salée

Dans l’eau salée, les marées portent un impact sur les niveaux d’eau. Ainsi, un secteur peu profond où se trouvent des poissons et où la pêche est bonne à marée haute peut devenir un trou boueux en marée basse. De façon semblable, un faux chenal – une légère compression du fond – parfait pour la pêche au poisson se nourrissant sur le fond à la marée basse, peut être trop profond pour permettre la pêche à marée haute. Les marées courantes (montantes ou descendantes) sont les meilleures, car elles font bouger les appâts et provoquent une activité d’alimentation chez les poissons riverains.

Marées en eau saumâtre

Si vous pêchez en eaux saumâtres (les eaux près de la rive qui sont un mélange d’eau salée et d’eau douce), vous devez ici encore vérifier les marées et les meilleurs moments et endroits pour pêcher. La marée porte un impact sur les eaux saumâtres. L’eau saumâtre se trouve dans la plupart des chenaux de marée et des rivières le long de la côte et peut faire varier les espèces de poissons d’eau salée et d’eau douce.

Prévoyez

Comme les marées et mouvements sont si importants pour la pêche en eau salée ou en eau saumâtre, consultez les renseignements quotidiens au sujet des marées dans votre journal de la région où à la boutique de pêche du coin. Les marées font monter et descendre le niveau d’eau environ deux fois par jour et font varier l’emplacement et le mode d’alimentation des poissons. L’heure de la montée ou de la descente de la marée change chaque jour et varie en fonction de la région. Le meilleur moment pour la pêche est presque toujours à la marée montante ou à la marée descendante – et non pas au point le plus haut ou le plus bas lorsque l’eau bouge peu ou pas.

Pour trouver le meilleur moment pour pêcher, vous devrez tenir compte de plusieurs facteurs et conditions. La clé du succès des pêcheurs est d’en apprendre autant que possible au sujet du poisson et de la façon dont il vit. Essayez différentes tactiques et vos jours de pêche seront couronnés de réussite.

Gracieuseté de www.takemefishing.org