DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

30 conseils de pêche secrets

De la part des experts les plus discrets

En coulisse au tournoi Bassmaster Classic, la tension était intense au moment de la pesée… et pas seulement à cause du nombre de poissons dans le sac de chaque concurrent. La tension était plutôt causée par la crainte que soit révélé le plus précieux des renseignements : la tactique qui marche à tout coup.

« Nous tentons tous de garder nos secrets le plus jalousement que possible, » affirme le concurrent Dean Rojas. Parfois, c’est une couleur qui a donné des résultats dans une situation particulière, ou une façon spéciale de lancer l’appât qui vous donne un avantage par rapport aux autres concurrents. C’est pourquoi vous ne verrez jamais les plus vieux concurrents jaser entre eux. »

Pat McIntire, président et chef de la direction du fabricant d’appâts Pure Fishing, nous confie : « Nous parlons aux pêcheurs afin de pouvoir créer de nouveaux produits, mais en compagnie d’autres pêcheurs, ils ne nous disent pas tout. Seuls, face à face, c’est là que les bonnes révélations nous sont données. »

Alors, nous avons demandé à ces experts, individuellement, de nous confier leurs meilleurs conseils. Essayez-les lors de votre prochaine excursion de pêche. Une fois que le poisson aura commencé à s’empiler dans votre embarcation, soyez gentils : ne trahissez pas le secret !

 
10 conseils généraux
 
1. Collez l’appât
Lorsque je pêche dans des herbages touffus, j’aime mettre une petite goutte de super colle sur l’hameçon pour ensuite y glisser mon ver. La colle tient le ver en place : vous ne le perdrez pas. Grâce à cette technique, j’ai même gagné des tournois.
Steve Kennedy, gagnant du 2005 Wal-Mart FLW Tour, Kentucky Lake
 
2. Ralentissez pour prendre de plus gros poissons
Si le poisson cesse soudainement de mordre, mais que vous savez qu’il est là, prenez un appât plus petit et ralentissez votre récupération. Passez d’un ver de sept pouces à un ver de quatre pouces, et ralentissez la présentation. Souvent, le fait de ralentir vous permet de prendre de plus gros poissons.
Eric Naig, pêcheur de l’équipe Crestliner Boats
 
3. Traînez la ligne jusqu’à l’arrivée
Déroulez la ligne à pêche du moulinet et laissez-la traîner derrière vous sur une distance d’environ 50 verges, derrière le bateau, en route vers votre destination. Ensuite, enroulez-la au complet. Pour le reste de la journée, la ligne ne s’emmêlera ou ne s’entortillera pas.
Larry Nixon, deux fois nommé « pêcheur de l’année BASS »
 
4. N’oubliez pas votre Sharpie
J’ai toujours avec moi 25 marqueurs Sharpie de différentes couleurs pour personnaliser mes appâts. Dessinez une petite ligne rouge où se trouvent les branchies et l’appât a l’air de « saigner ». Pour imiter une perche, je colorie les ailerons orange. Pour imiter une alose, j’ajoute un point noir derrière l’œil, vers la queue.
Brent Ehrler, gagnant du championnat 2006 Wal-Mart FLW Tour
 
5. Mettez au point vos appâts
Lancez l’appât et ramenez-le. Observez-le jusqu’au retour au bateau. Il devrait vous revenir bien droit. S’il tourne vers la droite, tournez l’œillet vers la gauche avec des pinces à bec effilé ou faites l’inverse s’il tourne vers la gauche. Un appât mal mis au point ne se présente pas bien et n’attire donc pas le poisson.
Walt Ermanson, propriétaire de Trophy Charters, sur le lac Érié 
 
6. Quand rien ne fonctionne, utilisez une larve
J’ai utilisé des larves en plastique pour attraper à peu près tout, de l’achigan à la perche aux poissons d’eau salée, lorsque rien d’autre ne fonctionnait. C’est un appât subtil et le poisson n’a pas à nager aussi rapidement pour l’attraper.
Jay Kumar, président et chef de la direction de Bassfan.com
 
7. Manipulez le poisson avec soin
Je tente de ne pas manipuler le poisson brusquement. Tenez-le par la lèvre inférieure et n’enlevez pas sa couche de muqueuses protectrices. Le poisson peut tomber malade sans ses muqueuses pour le protéger.
Violette Sesco, pêcheuse la plus âgée de BASS (80 ans) et concurrente du Women’s Bassmaster Tour
 
8. Imitez les animaux
Différents animaux pondent dans les lacs, selon le moment du mois. C’est normalement le point de mire des poissons. Essayez diverses choses : des appâts qui imitent l’alose, la grenouille ou une larve, ce genre de truc. L’un d’entre eux vous assurera sûrement d’une prise.
Mark Sexton, analyste des appâts, Berkley Fishing
 
9. Laissez l’appât toucher le fond
Après avoir lancé, voyez la ligne se détendre avant de la ramener. Cela signifie que l’appât a touché le fond, qui se trouve dans la zone parfaite. Ensuite, en enroulant la ligne, remuez légèrement la canne avec l’autre main. Ce mouvement imite très bien celui d’un ver vivant.
Gerald Swindel, pêcheur de l’année BASS 2004
 
10. Trouvez le garde-manger, vous trouverez le poisson !
Je recherche toujours les grands hérons : ils recherchent la même nourriture que mes poissons. Lorsque je trouve les hérons, je sais que les poissons ne sont pas bien loin.
Ken Penrod, guide de pêche Hall of Fame
  
10 conseils sur l’achigan
 
1. Conservez vos vers déchiquetés
Lorsque vos vers en plastique sont déchiquetés, conservez-les. L’achigan aime piéger une proie blessée. Ainsi, un ver en mauvais état est parfait, surtout dans les eaux peu profondes.
Anthony Gagliardi, pêcheur de l’année 2006 FLW Tour Land O’Lakes
 
2. Le rouge leurre les poissons
Dans les eaux peu profondes où il y a beaucoup de bois, de souches et de mottes d’herbages, j’aime utiliser un appât tournant à tête rouge ou rose, et un appât normal à hameçons rouges. Le rouge laisse croire aux poissons que l’appât est « blessé » – ce qui les incite à mordre.
George Cochran, gagnant du championnat 2005 Wal-Mart FLW Tour
 
3. Faites sauter l’appât
Lorsque vous lancez, arrêtez-vous à mi-chemin au lieu d’aller jusqu’au bout – comme un coup d’essai au baseball. Ceci fait que l’appât rebondit sur la surface de l’eau à quelques pieds de sa cible. L’appât « saute » sur l’eau. C’est une bonne façon de vous frayer la voie sous les quais et autres structures.
Mike Iaconelli, champion 2004 CITGO Bassmaster Classic
 
4. Des hameçons bien acérés
J’utilise une lime pour affûter mes hameçons chaque fois que je prends un poisson et avant chaque excursion de pêche. Il suffit de 30 secondes. L’achigan a des mâchoires osseuses. Ainsi, un hameçon bien pointu pénètre bien mieux.
Mark Zona, animateur de ESPN Outdoors
 
5. Observez l’eau du vivier
Lorsque vous mettez un achigan dans votre vivier, il crache souvent ce qu’il mangeait. Un coup d’œil et vous saurez quelle couleur et quelle sorte d’appât utiliser pour le reste de la journée
Matt Herren, pêcheur classé en deuxième place, 2006 Wal-Mart FLW Tour
 
6. Faites face au vent
Sacrifiez la distance de vos lancers et pêchez le visage au vent. L’achigan nage toujours avec le courant. Donc, il est toujours préférable qu’il trouve votre appât avant de trouver votre bateau. De plus, le bruit de l’eau sur la coque de votre embarcation sera dirigé à l’écart de l’endroit où vous pêchez, ce qui est un autre avantage.
Ish Monroe, gagnant 2006 Battle on the Border
 
7. Au printemps, pêchez en eaux peu profondes
Au printemps, l’achigan fréquente les lieux de ponte. Concentrez-vous sur les eaux peu profondes, surtout les cavités et anses à l’abri du vent. C’est là que l’achigan protège ses œufs. L’achigan mordra autant parce qu’il est irrité par votre appât que parce qu’il a faim.
Jay Yelas, pêcheur de l’année 2003 Bassmaster
 
8. Adaptez l’appât selon la saison
L’achigan consomme différents types de nourriture selon la période de l’année. En général, en début d’année, il adore la langouste. Choisissez des appâts de couleur pêche. À l’été et à l’automne, il préfère l’alose. Choisissez donc des appâts chromés ou argentés.
Mike Hawkes, gagnant de l’événement 2006 Wal-Mart FLW Series, Lake Cumberland 
 
9. Pêchez avant l’orage
Le meilleur moment pour la pêche à l’achigan est avant l’arrivée du front. Le pire moment ? Tout de suite après. La pression atmosphérique rend le poisson plus actif. Gardez l’œil sur les nuages qui arrivent vers vous. Lorsqu’il fait trop beau, l’achigan est peu passible de mordre.
Forrest L. Wood, fondateur de Ranger Boats. FLW Outdoors porte même ses initiales ! 
 
10. Embêtez votre achigan
L’achigan a mauvais caractère ! Vous devez le tapoter sans cesse pour le faire fâcher, ce qui le fera mordre à l’hameçon. L’achigan aime se dissimuler et aime que l’appât lui soit présenté sous plusieurs angles. J’ai déjà dû lancer l’appât des centaines de fois au même endroit avant d’être récompensé par une prise.
Ray Scott, personnage légendaire de la pêche à l’achigan et fondateur de BASS
 
 
 
5 conseils sur la pêche en eau salée
 
1. Sachez où se dirige la marée
La marée est l’élément le plus important pour la pêche en eau salée. Elle parcourt les récifs indiquant aux appâts de se déplacer et aux poissons de manger. En fait, les jours où les marées sont multiples – ce qui signifie que l’eau se déplace sans cesse, toute la journée – sont de bonnes journées pour la pêche. Les jours sans marée… sont des jours parfaits pour rester chez soi et tondre le gazon!
Capt. Bob Leonard, trésorier de la Texas Salt Water Guides Association
 
2. Éliminez votre odeur
Le sébaste a un sens de l’odorat inouï. Ainsi, j’ai toujours une bouteille de savon à la lave que j’emploie pour éliminer l’odeur du carburant ou de l’écran solaire. Je ne veux surtout pas imprégner ces odeurs dans mes appâts.
Mike Laramy, pêcheur professionnel de sébaste
 
3. Éloignez-vous des poissons sans utilité
Au milieu de l’été, tenez-vous à l’écart des endroits très parcourus comme les épaves et les grands récifs : ce sont les endroits où se promènent requins et barracudas. Rendez-vous aux endroits plus discrets comme les récifs vivants et les fonds rocheux. Les fonds d’herbage sont parfaits.
Capt. John Parks, gagnant du 2005 Wal-Mart FLW Kingfish Tour Championship
 
4. Après un bon combat, changez votre ligne au fluorocarbone
Après avoir pêché avec une ligne au fluorocarbone, la ligne se perturbe et modifie ses propriétés chimiques, ce qui la rend de nouveau visible par les poissons. Ainsi, si vous attrapez un poisson de bonne taille, changez la ligne, car il est peu possible que vous en attrapiez un autre avec la même ligne.George Poveromo, animateur de George Poveromo’s Salt Water Fishing sur ESPN2
 
 
5. Choisissez le bon appât selon la profondeur
Les pêcheurs doivent savoir que les poissons ont la vision la plus nette lorsqu’ils sont en surface. Dès que vous passez les 50 pieds dans la plupart des eaux côtières, le spectre de couleur se rétrécit beaucoup. Utilisez les appâts colorés près de la surface, et vos appâts blancs et plus sombres dans l’eau plus profonde où les poissons voient le contraste plutôt que la couleur.
Keith Jones, directeur de la recherche piscicole pour Berkley
  
5 conseils pour la pêche avec les enfants
 

Kevin Van Dam est devenu « l’homme de 2 millions de dollars » de la pêche à l’achigan en 2006. Pourtant, les moments les plus mémorables, pour lui, sont ceux qu’il passe en compagnie de ses fils jumeaux de 10 ans, Jackson et Nicholas. C’est exactement ce qu’il faisait lorsque nous l’avons rencontré un samedi matin – un samedi sans tournoi, chose rare ! D’ici deux minutes après notre arrivée, Jackson avait sa première prise. Pour Kevin, c’était tout aussi emballant qu’une autre superbe prise dans le cadre du tournoi Bassmaster Classic. Voici ses cinq meilleurs conseils pour que la pêche demeure agréable pour les enfants.

 
1. Commencez en vous procurant de l’équipement adapté à la taille de l’enfant
Une canne à pêche ne devrait jamais dépasser la taille de l’enfant de plus de six pouces. Les moulinets à bouton sont parfaits pour les débutants et les enfants.
 
2. Au lieu d’utiliser un bateau, pêchez dans un petit étang
Ainsi, lorsque l’enfant commence à trouver le temps long, il peut courir partout.
 
3. Donnez le plus d’encadrement que possible, mais en donnant le moins que possible d’assistance physique
Ils doivent tout faire eux-mêmes – le combat est si emballant ! Un bon combat avec un poisson de toute taille devient un événement remarquablement amusant pour les enfants.
 
4. Même s’il fait chaud, apportez une paire de pantalons et un coton ouaté ou une chemise à manches longues
Il fait plus frais près de l’eau. Et si les moustiques commencent à attaquer, les enfants pourront se couvrir.
 
5. Commencez avec des appâts vivants
Les vers sont idéaux. Ils font très bien l’affaire pour prendre le poisson – sans compter qu’il est si amusant de jouer avec un ver ! Après avoir pratiqué un peu, vos enfants seront prêts à essayer les appâts artificiels. Utilisez des appâts tournants et des appâts à hameçons exposés. Ils sont plus faciles à utiliser et donnent de très bons résultats.
 
 

Gracieuseté de: www.boatinglife.com

Article par Darren Wendroff