DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Destinations-nautisme

Le fleuve Saint-Jean : un secret bien gardé

Le fleuve Saint-Jean : un secret bien gardé

Par Cathy MacKelvey

Les matins de semaine, vous y voyez plus d’aigles et de balbuzards que de gens, dans un chenal étroit que l’on appelle Hole in the Wall. Tout est relativement tranquille jusqu’à la saison de la chasse au canard ! Le fleuve Saint-Jean est un secret bien gardé. Super chaud l’été. Le brouillard frais de la baie de Fundy s’arrête à Evandale. En remontant la rivière, il fait souvent chaud, avec un beau soleil, et une journée pluvieuse à l’occasion. Et il n’est pas rare d’y voir des embarcations américaines tout simplement saisissantes. Ma favorite cette année : une Hinkley 55 de Boston, très bien entretenue. Récemment, nous voyons de la circulation commerciale sur le fleuve. Les chenaux sont donc très bien marqués. On voit de vieux quais en béton pour bateaux à aubes, tout au long du fleuve. Ces vieux quais sont des points d’accès publics parfaits pour la mise à l’eau des petites embarcations. Ils sont clairement marqués sur les cartes. On trouve des traversiers à câble à Quispamsis, Grand Bay, Bellisle, Evandale et Gagetown. Vous devez être prudents en traversant leur câble.

Venant à la rencontre du fleuve, en forme d’échelle, vous découvrirez quatre grandes voies navigables : la rivière Kennebecasis, la baie Bellisle, le lac Washedemoak et le lac Grand – eaux ouvertes et bonnes brises pour un tour en voilier l’après-midi. Pour le kayak, je préfère le fleuve même : il compte en effet un nombre presque infini de petites criques à explorer.

Vous pouvez vous balader sur une plage sablonneuse, à l’île Grimross ou Ox, faire de la voile en après-midi, faire du kayak dans l’une des nombreuses criques, tout en ayant accès aux petites douceurs de la civilisation. Dégustez un bon repas de pub sur le quai d’Evandale ou de Gagetown. Achetez-vous un cornet de crème glacée chez Ducey’s près du quai Wickham, ou à un marché agricole, notamment à Jemseg les samedis et à Gagetown les dimanches. Visitez un petit village intéressant comme Gagetown, ou faites une promenade le long d’un chemin de campagne ou un tour de bateau à rames le long d’une crique, et vous découvrirez peut-être un vignoble à Motts Landing, du saucisson allemand à Elke’s BBQ près de Colwells Wharf, ou les ruines de l’historique Mount House à Mount Creek.

Et ça, ce n’est qu’en parlant de l’été… À l’automne, il y a beaucoup moins de gens sur le fleuve. Les soirées sont fraîches et on dort bien. Les vents sont soutenus. Et en plus, il y a les belles couleurs de l’automne.

Si vous venez de la région de Saint John, les anses Purdy’s et Whepley’s sont populaires. À partir de là, en tournant vers Bellisle, vous découvrirez Kingston Creek – que l’on appelle aussi The Bedroom – et Jenkins Cove. Gardez l’œil ouvert pour ne pas manquer les hydravions.

L’Hole in the Wall de l’île Lower Musquash est l’un de mes mouillages préférés, et l’une de mes meilleures destinations pour faire du kayak. Cette petite voie d’eau s’ouvre sur un grand lac, et le seul signe d’une présence humaine est les quelques fermes à l’horizon. Tard dans l’année, quand les herbages sont longs et quand l’eau est basse, il peut être difficile de trouver la crique pour sortir du lac. Si vous y allez, notez bien l’emplacement de la crique alors que vous y entrez.

Big Cove est un mouillage très recherché sur les eaux du lac Washedemoak. De l’autre côté du lac, vous verrez le vignoble Motts Landing qui vous offre un amarrage et de très bons vins.

Venez vous blottir entre les îles Ox et Gilbert. Cette destination est très courue par les plaisanciers qui arrivent d’Oromocto ou de Fredericton pour le week-end. Les extrémités montantes de ces îles présentent des plages sablonneuses. Casey’s Restaurant, de l’autre côté de l’île Gilbert, est reconnu pour ses bons repas, particulièrement ses déjeuners. En remontant la rivière, vous voyez qu’elle devient plus étroite, et que le courant devient plus évident.

Beaucoup de plaisanciers de Fredericton garent leur bateau à Douglas Harbour sur le lac Grand. Douglas Harbour a un poste d’essence avec kiosque de légumes tout à côté (marchez jusqu’à la route principale à partir du quai et tournez à droite). Le côté supérieur de Flowers Cove est un mouillage reconnu alors que Goat Island vous offre des vues panoramiques et un bon endroit pour la natation. Avec de longs bords sans courant, le lac est idéal pour la voile. Lorsque le vent du lac Grand est léger, la barre à partir de la balise est un excellent endroit où nager. Les bateaux se pointent le nez sur la barre, sous le vent, jettent l’ancre à la pointe, et les passagers plongent de la proue à la plage pour nager de l’autre côté. Regardez Google Maps pour voir une belle vue de l’endroit par satellite.

Qu’a donc de si spécial le fleuve Saint-Jean ? J’aime ses caprices. Ses chutes réversibles à Saint-John. Ses crues. Chaque année, le fleuve déborde. Beaucoup. Cela veut dire qu’il n’est pas possible de construire quoi que ce soit près de l’eau. De temps en temps, quelqu’un tente sa chance, et Dame Nature le remet à sa place. J’aime la façon dont le courant se sépare et entoure l’île Musquash dans les deux sens avant d’entrer dans le lac Washedemoak. J’aime pouvoir glisser en remontant le courant, et revenir avec la marée dans mon kayak. J’aime le fait que le fleuve est un secret bien gardé. Après tout, vous ne croyez rien de ce que je viens de vous dire, non ?