DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Sécurité

La sécurité d’abord

Avant de prendre le volant d’une automobile, vous avez appris les « règles de la route ». De même, avant de prendre la barre, vous devez connaître les règles de la navigation. Il est préférable d’apprendre les règles de la conduite de votre bateau et les règles de bases de la sécurité nautique avant de vous présenter à la marina ou à la rampe de mise à l’eau pour la première fois. Les règles de Transports Canada stipulent que la plupart des conducteurs d’embarcation de plaisance à moteur doivent détenir une Carte de conducteur d’embarcation de plaisance (tous les opérateurs devront avoir leur carte d‘ici le 15 septembre 2009). Explorez les sites Web suivants pour en apprendre d’avantage sur les cours offerts sur le nautisme et sur la sécurité:  

Équipement de sécurité obligatoire

Le Bureau de la sécurité nautique offre une liste complète de l’équipement requis à bord. L’opération sûre et responsable de votre bateau de plaisance est l’ingrédient essentiel pour passer de bons moments. Que vous utilisiez un canot, un voilier, un bateau à moteur, un pédalo ou une motomarine, le bon équipement vous offre toute la tranquillité d’esprit voulue. Si une situation tourne au pire, il pourrait même vous sauver la vie. Le Règlement sur les petits bâtiments décrit l’équipement minimal requis à bord des navires de plaisance en fonction de la longueur de l’embarcation. Vous voudrez peut-être apporter des articles additionnels en fonction du type de votre bateau, de vos activités et de votre environnement. Soyez prêts. Assurez-vous que l’équipement est facilement accessible et qu’il peut être utilisé convenablement par toute personne à bord. Vous assurer que tout équipement de sauvetage et de navigation est en bonne condition est plus que du gros bon sens : c’est la loi. 

Pour déterminer la longueur de votre embarcation de plaisance, consultez les renseignements fournis par son fabricant ou mesurez-la vous-même (de l’extrémité de la surface externe de la coque à l'autre extrémité de la surface externe de la coque). Les exigences liées à l’équipement minimal ne s’appliquent pas aux jouets de plage et de piscine mesurant moins de 2 m (6’ 7‘’) de longueur et n’étant pas conçus pour qu’un moteur y soit ajouté. N’oubliez pas que l’opération d’une planche de surf assortie d’une hélice est illégale au Canada. Si vous louez un bateau et que vous comptez l’utiliser à des fins récréatives, les exigences s’appliquent aussi à vous. Si vous utilisez votre bateau à des fins autres que la plaisance ou si vous transportez des passagers contre une rémunération, votre situation est considérée comme une opération commerciale et vous devez visiter www.tc.gc.ca/smallvessels et communiquer avec un centre de Transport Canada pour en apprendre davantage sur les règlements qui s’appliquent à vous.

Vêtements de flottaison individuels (VFI)

On trouve sur le marché différents modèles de VFI offerts dans un vaste choix de couleurs et de matériaux. De construction plus robuste, certains sont conçus pour durer. D’autres réduisent la perte de chaleur du corps dans l’eau froide. Quel que soit le VFI que vous choisissez, assurez-vous qu’il convienne aux activités que vous avez prévues ainsi qu’aux conditions nautiques (houle, courant, température de l’eau). Assurez-vous aussi d’avoir à bord un VFI d’une taille adéquate pour chacun de vos passagers. Ne lésinez pas sur le temps accordé à cette précaution qui peut vous sauver la vie. Avant d’acheter un VFI, assurez-vous qu’il porte une étiquette d’homologation d’un ou plusieurs des organismes suivants : Transports Canada, la Garde côtière Canadienne, Pêches et Océans Canada. Assurez-vous que vous connaissez et que vous comprenez les règles et les exigences de sécurité concernant les VFI. Quel que soit le VFI que vous avez choisi, veillez à l’entretenir soigneusement.

Pratiquer le nautisme avec des enfants

Le nautisme est une merveilleuse façon de passer du temps avec vos enfants. Plusieurs tâches peuvent être confiées aux jeunes, ce qui les responsabilise. Le fait de se retrouver dans la nature offre aux jeunes plaisanciers mille et une occasions d’apprendre. Néanmoins, si vous prévoyez que des enfants feront partie du voyage, vous devriez tenir compte de certains facteurs avant de choisir une embarcation. 

  • Si vous avez l’intention d’emmener des enfants en bateau, choisissez un bateau pourvu d’une cabine habitable. Certains modèles de hors-bord, de semi hors-bord, de bateaux pontés et même de bateaux de pêche à console centrale sont pourvus d’une petite cabine habitable où les enfants peuvent se réfugier s’ils ont besoin de faire une sieste où de se mettre à l’abri du soleil.
  • Achetez un gilet ou une veste de sauvetage de bonne qualité pourvu d’un col conçu pour retourner l’enfant sur le dos. La lanière de sécurité qui passe entre les jambes et la ceinture doivent être résistantes, le col doit être pourvu d’une poignée et, idéalement, pour offrir une bonne visibilité, le gilet de sauvetage doit être jaune vif ou orange.  
  • Attachez un sifflet de sécurité en plastique au gilet de sauvetage de l’enfant et enseignez-lui à l’utiliser.
  • Voyez aussi :Cours sur le nautisme

Trouver votre route

Le sujet de la navigation occupe plusieurs volumes. Naviguer « à l’oeil », une des techniques de navigation, consiste à regarder et à évaluer le cap à suivre pour se rendre et revenir de notre destination et c’est probablement la technique que vous utiliserez au début. L’utilisation d’un compas, la lecture d’une carte marine et une bonne compréhension des divers types d’assistance à la navigation vous aideront à évoluer.  
  • L’aiguille magnétique d’un compas s’oriente toujours vers le Nord magnétique; elle vous indique dans quelle direction votre bateau navigue par rapport au Nord magnétique. La rose des vents vous montre les 360 degrés d’un cercle avec des marques de barre normalement à tous les 5 degrés. 
  • Une carte de navigation est comme une carte routière, mais pour un plan d’eau. Les cartes sont imprimées selon différentes échelles; c’est une bonne idée d’en choisir une qui vous montre le secteur en détail (1 :20 000 est une bonne échelle). La rose des vents sur la carte démontre le Nord magnétique, ainsi que le Nord géographique. 
Voici quelques autre détails que vous verrez sur une carte marine :
  • Règle générale au Canada, le système de bouées est organisé de la mer vers son port d’attache. On dit : « Red, Right, Returning » les trois R, ce qui signifie « Rouge, tribord, au retour ». En d’autres mots, lorsque vous faites votre entrée au port de plaisance, vous naviguez vers l’amont, les bouées de chenal rouges devraient toujours demeurer à tribord. Les bouées à bandes horizontales vertes et rouges sont des bouées de bifurcation, indiquant une jonction entre deux chenaux. Il y a plusieurs bouées illuminées et d’autres qui sont sonores avec des cloches, des gongs ou des sifflets. Ces caractéristiques sont inscrites sur les cartes. Par exemple, Fl R 4s BELL, signifie qu’il s’agit d’une bouée munie d’une cloche et d’un feu à éclats rouge, dont les éclats se succèdent à toutes les 4 secondes. Les bouées sans signal lumineux, qu’elles soient sur terre ou sur l’eau, indiquent aussi des obstructions situées à l’entrée d’un port de plaisance.
  • Les cartes indiquent aussi la profondeur de l’eau : le blanc pour une eau profonde et le bleu pâle pour une eau moins profonde et le vert pour les marécages ou lorsque l’eau se retire complètement à marée basse. Les profondeurs à marée basse sont indiquées plus fréquemment. De plus, les cartes vont indiquer les repères qui sont bien visibles du plan d’eau, comme par exemple, les clochers, les tours de radio et les grands mâts de drapeau.

La navigation des eaux intérieures est un sujet fascinant; plus vous naviguerez, plus vous vous familiariserez avec ses particularités. Les systèmes de positionnement mondiaux, tels que Loran et GPS (le système de positionnement mondial par satellite) ont beaucoup simplifié la tâche du navigateur.