DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Sports nautiques tractés responsables

Les sports nautiques sont faits pour le plaisir, non? Se faire abandonner, se faire mal, ou pire, ce n\'est pas amusant. Ainsi, la première étape pour nos assurer de tous nous amuser sur l\'eau est de prendre le temps de devenir des plaisanciers responsables. Voici sept façons de viser la sécurité.

Connaissez les lois et respecte-les - Tout d’abord, procurez-vous votre Carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP) et observez toutes les lois applicables lorsque vous êtes sur l’eau. Certaines règles sont évidentes et d’appliquent à tous  — ne pas dépasser la capacité de votre embarcation et ne pas conduire le bateau sous l’emprise de l’alcool, par exemple. Notre page des rudiments de la sécurité des plaisanciers, à http://fr.discoverboating.ca/beginner/safety.aspx, est un bon point de départ.

Pensez à l’entretien - Vérifiez et entretenez régulièrement votre équipement avant de vous lancer sur l’eau. De nombreux problèmes peuvent être prévenus avec juste un peu d’entretien vérifiez par exemple les niveaux des fluides et assurez-vous que votre batterie est bien chargée. Ce sont de petites étapes comme cela, qui demandent peu de temps, mais qui peuvent maximiser votre plaisir nautique et minimiser les situations gênantes.

Familiarisez-vous avec les environs - Chaque plan d’eau est unique et présente ses propres défis et périls potentiels. Selon l’endroit où vous naviguez, vous pourriez avoir à supporter des courants, marées, dangers sous-marins, endroits peu profonds et un bon nombre d’autres problèmes qui peuvent mettre fin à votre journée sur l’eau, endommager votre bateau ou vous causer des blessures, et vous coûter des milliers de dollars. Après avoir cerné votre trajet, passez-y une fois ou deux au ralenti en gardant l’œil sur la profondeur de l’eau et les dangers potentiels.

La communication est essentielle - L’un des défis uniques des sports nautiques et que le conducteur et la personne tirée sont séparées par une longueur de corde. Ainsi, la comunication verbale est impossible. Vous devez plutôt utiliser des signes gestuels pour communiquer constamment. Queles gestes de base sont le pouce vers le haut ou vers le bas pour la vitesse, le tapotement de la tête pour indiquer la fin, ou la rotation de l’index pour demander à tourner. Cliquez ici pour voir l’article de Shaun Murray sur les signes gestuels essentiels. Quels que soient les gestes que vous utilisez, assurez-vous que le conducteur et les participants les comprennent bien avant de partir.

Réglez votre vitesse - Chaque sport nautique a sa vitesse de traction idéale. Par exemple, vous pourriez tirer un planchiste débutant aussi lentement que 10-12 m/h par moments, alors qu’un skieur slalom expérimenté ira aussi rapidement que 36 m/h. Ainsi, il est important de connaître la vitesse appropriée pour le sport pratiqué, afin que l’expérience demeure sûre et agréable pour tous.

Portez votre gilet de sauvetage - Une chose qui m’impote particulièrement ? Le port d’un VFI homologué par Transports Canada, la Garde côtière canadienne, Pêches et Océans Canada ou toute combinaison de ces agences. Beaucoup de planchister et de skieurs nautiques choisissez de nos jours de porter un gilet de compétition, mais il est important de noter que ces gilets sont conçus spécialement pour les environnements très stricts des compétitions où des équipes de sécurité et médicales sont toujours sur place, prêts à intervenir. La réalité est la suivante si votre gilet de sauvetage ne vous permet pas de flotter après une chute et une fois que vous vous êtes vidés les poumons d’air, de la portez pas. Il ne vaut pas la peine de vous débattre dans l’eau – ou pire, de vous noyer – après une blessure, juste pour avoir l’air cool.

L’alcool et le nautisme - Et la dernière consigne, mais non pas la moindre : ne conduisez jamais un bateau et ne participez jamais aux sports nautiques sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. Je sais que tout le monde veut s’amuser, mais attendez d’être revenus à la terre ferme. Personne ne donne un meilleur rendement avec de l’alcool ou de la drogue dans son système.  Donc, faites vos exploits sur l’eau avant de boire.

Travis Moye est propriétaire et exploitant de The Boarding School, l’un des meilleurs camps de planche au pays, et conducteur de longue date au MasterCraft Pro Wakeboard Tour.