DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Style de vie nautique

Il y a tant à aimer, et à apprendre, au sujet du nautisme. C’est pourquoi nous avons créé cette médiathèque d'articles, de vidéos et de billets de blogue pour vous aider dans le cadre de vos aventures.

Huit conseils pour la location d’un bateau

Location

Les avantages de la location sont évidents : moments sans souci sur l’eau, sans acompte, sans paiements de prêt mensuels, sans frais d’entreposage/de mise en cale, sans entretien saisonnier. Vous pourriez même ne pas avoir besoin de véhicule de remorquage. La location est un excellent moyen d’essayer un style ou modèle de bateau, un nouveau lac, ou un nouvel endroit, à coût minimal. Avec des tarifs à compter d’environ 200 $ à plusieurs centaines de dollars par jour, en plus du carburant, vous payez une fraction des coûts de propriété et de fonctionnement. Et si vous louez pour plusieurs jours, vous bénéficierez probablement d’un rabais.

Voici huit conseils à ne pas perdre de vue en louant un bateau :

Comment trouver et choisir une entreprise de location de bateaux ?

Faites une recherche pour « location de bateaux » et le nom de votre lac ou région de destination. Appelez la chambre de commerce ou bureau de tourisme de la région. La marina pourrait avoir une flotte de bateaux de location, ou connaître un locateur de bateaux.

Quels type et taille de bateau louer ?

La taille varie largement en fonction du plan d’eau, et les locations dans la région correspondent probablement aux plans d’eau à proximité. Quel type ? Un semi-hors-bord ou un bateau ponté sont de bons choix pour le tourisme, un bateau à pontons convient pour la détente avec un grand nombre de gens, et un bateau de pêche convient bien pour, oui, la pêche. Dites au locateur ce que vous désirez faire, et il vous proposera le meilleur bateau possible à cette fin.

Comment vous rendre au bateau ou en revenir ?

Les chances sont grandes que le locateur vous apportera un bateau remorquable. Après tout, qui sait si votre véhicule est équipé pour remorquer ou capable de le faire. SI le bateau n’est pas facile à remorquer, il sera probablement dans une cale à la marina.

Que contient une convention de location ?

Elles varient : regardez-la de près. Certaines limitent la distance que vous pouvez parcourir à partir du port ou de la rampe de lancement. D’autres vous interdisent de remorquer des tubes ou des skieurs, ou d’utiliser le bateau le soir. L’entreprise est responsable de l’usure normale, alors que vous êtes responsable des autres dommages et des salissures. Jetez l’œil sur la façon dont sont traitées les annulations pour le mauvais temps.

Assurance ?

Les protections d’assurance responsabilité de l’entreprise devraient figurer dans la convention. Souvent, vous devez accepter la responsabilité pour tout ce qui peut survenir, sans égard à la cause, dont les dommages au bateau et à son moteur. Consacrez donc assez de temps à lire la convention. Vous pourriez même vouloir que votre agent d’assurance ou avocat y jette un coup d’œil également.

Inspection de l’embarcation

Avant d’accepter les clés, examinez le bateau à l’affût d’égratignures, de bosses, de craques dans le pare-brise, de taches, de dommages à l’hélice, et d’attirails manquants, brisés ou lâches — en fait tout problème dont la faute pourrait être rejetée sur vous (et vous être facturée). Faites une liste de toutes ces défectuosités sur la convention avant de la signer.

Conducteur qualifié ?

Au Canada, les conducteurs de bateau doivent avoir leur Carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP). Si vous n’avez pas la vôtre, l’entreprise de location vous montrera comment conduire le bateau et vous fera parcourir un aide-mémoire de sécurité nautique qui agira comme CCEP temporaire.

Téléchargez les aides-mémoire de location appropriés en utilisant les liens ci-dessous :

Bateaux dirigés à la barre - cliquez ici

Bateaux motorisée - cliquez ici

Bateaux à pontons - cliquez ici

Motomarines - cliquez ici

Bateaux-maison - cliquez ici
 

Équipement de sécurité ?

Les entreprises de location fournissent généralement l’équipement de sécurité. Assurez-vous de savoir où tout l’équipement de sécurité est rangé, et ajustez bien les gilets de sauvetage. Certains plaisanciers apportent leur propre gilet de sauvetage pour chaque voyage, sans égard au bateau. Ainsi, ils savent où il est, comment il se porte, et qu’il est bien ajusté.