DiscoverBoatingDiscoverBoatingDiscoverBoating

Entretien

Hivernage d’une embarcation

winterize

Malheureusement, la saison du nautisme a une durée limitée dans la plupart des régions. Il faut alors prendre les précautions nécessaires pour protéger votre actif récréatif. L’hivernage d’un bateau peut vous épargner bien des peines plus tard. En effet, le temps et l’énergie que vous y consacrez se répercuteront sur le rendement de votre bateau (ou sur son manque de rendement) en plus de vous faire gagner du temps et de vous éviter des efforts et des dépenses, une fois le printemps revenu. De plus, votre police d’assurance ne couvre probablement pas les dommages imputables à un entretien insuffisant ou à la négligence.

Le meilleur endroit pour remiser votre bateau pendant l’hiver, c’est hors de l’eau et à l’abri, dans un hangar de bateaux à air conditionné. Cette option n’est pas la plus abordable. Si vous ne pouvez retenir cette solution, vous devriez peut-être envisager d’emballer votre bateau d’un film thermorétractable. Cette solution est elle aussi un peu coûteuse, mais elle offre une très bonne protection contre les intempéries. À défaut de retenir l’une ou l’autre de ces solutions, assurez-vous de protéger votre bateau à l’aide d’une bâche suffisamment résistante.

Avant de commencer à préparer votre bateau pour l’hiver, dressez une liste de vérification de toutes les tâches à effectuer. Vérifiez le manuel du propriétaire de votre bateau et de votre moteur afin de connaître les recommandations du fabricant à cet égard. Si vous venez de faire l’acquisition de votre bateau, vous devriez peut-être vous faire aider par un ami qui s’y connaît ou confier la tâche à un professionnel. Les lignes qui suivent vous donneront un aperçu des principaux aspects du travail à considérer. Toutefois, vous trouverez sur Internet énormément de ressources qui vous fourniront des informations plus précises et plus détaillées.

Suggestions

Moteur(s) en-bord

Faites tourner le moteur pour le réchauffer et vidanger l’huile pendant qu’elle est chaude. Les impuretés seront ainsi plus facilement évacuées avec l’huile. Changez également tout filtre à huile. Rincez le moteur à l’eau douce. Faites circuler de l’antigel dans le collecteur en plaçant le bout du boyau d’alimentation de la pompe à eau dans un seau d’antigel. Démarrez le moteur et laissez-le tourner pour faire circuler l'antigel jusqu’à ce que l'eau commence à sortir par l'échappement. L’application de cette méthode variera légèrement selon que le système de refroidissement utilise de l’eau brute ou de l’eau douce en circuit fermé. Avant de refermer le compartiment moteur, changez le liquide de la transmission. Enlevez les bougies et vaporisez de l’huile à brumiser dans chacun des cylindres. Essuyez le moteur avec un chiffon sur lequel vous aurez vaporisé un peu d'huile à brumiser ou de WD-40.

Moteur(s) semi hors-bord

Inspectez soigneusement la transmission et retirez tout débris végétal ou animal, comme des bernacles de la partie inférieure. Vidangez le carter d'engrenage et vérifiez la présence d’humidité excessive dans l’huile. Cela constituerait un indice de joints d’étanchéité défectueux à remplacer. Nettoyez la partie inférieure avec de l'eau et du savon. Si votre semi hors-bord est protégé par une gaine caoutchoutée, vérifiez la présence de fissures ou de petits trous. Lubrifiez la tringlerie et vérifiez le niveau de liquide des pompes hydrauliques pour la conduite ou pour la levée du pied de moteur. Consultez le manuel du propriétaire pour toute recommandation additionnelle du fabricant.

Moteur(s) hors-bord

Rincez le moteur à l’eau douce à l’aide d’un manchon de rinçage ou d’un dispositif semblable branché sur la prise d'eau brute. Laissez toute l'eau s'égoutter. Lavez le moteur avec de l'eau et du savon et rincez-le soigneusement. Débranchez le boyau d’alimentation en carburant, démarrez le moteur et laissez-le tourner jusqu’à l’arrêt. Procédez étape par étape pour vous assurer que tout le carburant est évacué du carburateur et éviter l’accumulation de dépôts formés par l’évaporation du carburant. Vaporisez une huile à brumiser dans les cylindres pour en lubrifier les parois et les pistons. Lubrifiez l’arbre de l’hélice et ses filets avec une graisse hydrofuge. Changez l’huile d’engrenage du carter inférieur. Lubrifiez légèrement les surfaces externes du moteur ou polissez-les avec une cire de qualité.

Carburant

Remplissez chaque réservoir de carburant afin d’empêcher une accumulation de condensation au cours de l’hiver. Ajoutez un conditionneur d’essence en suivant les instructions qui accompagnent le produit. Remplacez tout filtre à carburant et séparateur d’eau.

Cales

Vérifiez si les cales sont sèches et propres. Éliminez les taches d’huile avec une brosse dure trempée dans l’eau chaude et le savon. Une fois les cales nettoyées, vaporisez un lubrifiant hydrofuge et ajoutez un peu d’antigel pour empêcher l’eau de geler.

Système d’alimentation en eau douce

Purgez entièrement le réservoir d’eau douce et le chauffe-eau. Isolez le chauffe-eau en débranchant les canalisations d’admission et d’évacuation puis en les reliant entre elles. Faites circuler de l’antigel non toxique dans toutes les canalisations puis ouvrez tous les robinets, y compris celui de la douche et de toute installation pouvant être lessivée de la sorte, jusqu’à ce que l’antigel commence à sortir. Mettez également de l’antigel non toxique dans le chauffe-eau.

Toilette

Faites vider le réservoir septique dans une installation prévue à cette fin. Pendant le processus, versez de l’eau douce dans la toilette et tirez la chasse plusieurs fois. Utilisez des cristaux Vanish ou tout autre produit recommandé dans le manuel du propriétaire qui ne risque pas d’abîmer pas votre système, et laissez agir quelques minutes. Versez à nouveau de l’eau douce dans la toilette et videz la toilette par pompage. Ajoutez de l’antigel et faites-le circuler dans les boyaux, le réservoir, le robinet à tête inclinée, la déchiqueteuse et le boyau de vidange. Prenez soin de consulter d’abord votre manuel du propriétaire afin de vous assurer qu’un antigel à base d’alcool n’endommagera pas votre système.

Intérieur

Après avoir préparé le système, retirez du bateau tous les objets de valeur, les appareils électroniques, les cordages, les VFI, les extincteurs d’incendie, les fusées de détresse, les défenses, etc. Au cours de l’hiver, vous aurez le temps de voir au nettoyage, à la vérification et au remplacement de ces articles. Ouvrez les tiroirs et les armoires et nettoyez-les soigneusement. Placez les coussins sur le côté afin que l’air puisse circuler tout autour; mieux encore, apportez-les à la maison où le température est contrôlée. Nettoyez le réfrigérateur et le congélateur. Pour que votre bateau reste bien au sec et contrer le développement de moisissures, vous pouvez installer un déshumidificateur ou utiliser certains produits du commerce conçus pour absorber les odeurs et l’humidité, comme « No Damp », « Damp Away » et « Sportsman's Mate ».

Remisage hors de l’eau

Lavez la coque au jet d’eau sous pression, enlevez les bernacles qui pourraient être fixées aux hélices, arbres d’hélice, aux safrans, tubes d’étambot et aux volets de réglage de l’assiette. Nettoyez les passe-coques et les crépines. Ouvrez les vannes pour permettre à toute l’eau de s’écouler. Vérifiez la présence de cloques sur la coque; au besoin, ouvrez la cloque afin que le liquide s’échappe et qu’elle s’assèche durant l’hiver. Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas donner une bonne couche de cire sur la coque? Par ailleurs, il est probablement préférable de retirer les batteries du bateau et de les apporter chez vous, où vous pourrez soit les brancher à un chargeur d’entretien, soit les charger aux 30 à 60 jours.

Remisage sur l’eau

Fermez toutes les vannes et vérifiez si l’étambot arrière et les boîtes à garnitures présentent des fuites. Resserrez-les bien et regarnissez-les, au besoin. Vérifiez si la batterie est pleinement chargée, nettoyez les bornes, ajoutez de l’eau au besoin et assurez-vous que votre système de chargement fonctionne. Vérifiez le fonctionnement des pompes de cale et assurez-vous que les interrupteurs à flotteur sont fonctionnels et qu’ils activent les pompes correctement, sans être entravés. Prenez ensuite soin d’aller régulièrement vérifier votre bateau ou de demander au personnel de la marina de le faire et de vous tenir au courant. Si vous êtes accosté ou amarré dans une région où l’eau gèle, vous devriez installer un dispositif de dégivrage ou un système de déglaçage à bulles autour du bateau.


 
En tenant compte de certaines de ces suggestions, vous devriez être prêt à affronter l’hiver. Prenez soin, cependant, de consulter le manuel du propriétaire de votre embarcation pour connaître les recommandations du fabricant en ce qui concerne l’hivernage et les différents systèmes de votre bateau. Si vous n’avez jamais préparé une embarcation pour l’hiver et que vous ne pouvez pas compter sur l’aide d’un ami expérimenté, demandez à un professionnel de s’en charger.